Emanciper le travail - B.FRIOT

Publié le 10 Septembre 2015

Cette conférence donnée dans le Pays Grassois était la première d'une série de 5 (dont nous republierons les 3 qui ont été filmées), qui s'achèvera dans une splendide soirée à Nice au court-circuit-café.

Bernard FRIOT y présente le travail d'une vie passée à exhumer patiemment, et contre un système de pensée dominante perdu dans l'erreur et la confusion, la réalité des victoires de la lutte des classes en France.

Il y montre un chemin possible et qui s'avère en de nombreux points aisément opérationalisable à l'aide de "déjà-là(s)" importants, sous réserve de réussir à remobiliser la "classe ouvrière" qui aujourd'hui, grâce aux conquis sociaux du passé, à vu sa forme évoluer, et lui permet de se présenter sous le nom de "classe salariale", comme candidate à la direction des affaires de la Nation. Bien-sur une telle action passe par une inévitable étape de reprise de conscience par une classe de son existence et de son intérêt, antagoniste à celui de la classe dirigeante incapable de penser un monde sans les outils de sa domination, que sont entre autre le crédit et la propriété lucrative. C'est à ce travail que se consacre Bernard FRIOT dans ses conférences et dans ses ouvrages.

C'est donc son oeuvre de combat et de construction révolutionnaire, résumé dans l'ouvrage d'éducation populaire "émanciper le travail" (la dispute - 2013) que vous pourrez progressivement découvrir ou re-découvrir ici. Sachez que le chemin pourra nécessiter parfois un certain temps pour comprendre et sortir des représentation erronée, qu’imprime quotidiennement un système médiatique malade et une organisation du travail qui tient en grande parti sur notre incompréhension de son fonctionnement réel et de l'immense gâchis humain et matériel qui est nécessaire à son fonctionnement.
Marx prévenait déjà le lecteur dans sa préface du Capital: "En toute science c'est toujours le début qui est difficile".

Bon visionnage (ou bonne lecture à ceux qui auront compris la nécessité de le lire)

Rédigé par Jérémie OZOG

Repost 0
Commenter cet article