La Souffrance au TRAVAIL par Yves CLOT

Publié le 30 Septembre 2015

Yves CLOT part, pour comprendre la souffrance au travail, d'une citation de Pierre NAVILLE elle même dérivée de celle de Thorstein VEBLEN:

"L'Homme possède le goût du travail efficace, et déteste les efforts inutiles. Il a le sens des avantages, de la fonctionnalité, de la compétence, ansi que celui des inconvénients, de l'absurdité, du gaspillage et de l'incompétence."

C'est de là que part son intéressante analyse de la souffrance au travail, qu'il analyse avec une prudence méthodologique admirable.

Il montre que le Travail ce n'est pas un problème, mais bien plutôt en lui que se trouve la solution. C'est d'ailleur le rôle du syndicalisme que de permettre au travail de s'exprimmer en instituant la conflictualité nécessaire pour mettre fin à la "maladie de l'empéchement", pour permettre un travail "de qualité" y compris dans la définition de la production. En effet travail et conflit institué font parti de la solution: le conflit non institué est silencieux, et le conflit silencieux est générateur de ravages, de souffrance, et de maladies  (burn-out, bore-out, etc.), etc.

Rédigé par Jérémie OZOG

Repost 0
Commenter cet article